Une première université des patients à Rimouski

France Gervais est travailleuse sociale au Centre de rhumatologie de l’Est-du-Québec à Rimouski. Souffrant de polyarthrite rhumatoïde depuis l’âge de 2 ans, la professionnelle de 38 ans fait partie des 12 personnes qui ont suivi la formation offerte par l’Université des patients. En plus d’intervenir auprès de personnes souffrant de la même maladie qu’elle, Mme Gervais est donc devenue une patiente experte.

"Je fais beaucoup de transfert de connaissances auprès d’autres personnes, indique-t-elle. Ça a changé toute ma vision de l’autogestion et de la prise en charge. Ça a même changé ma pratique professionnelle et ma façon de voir la maladie. En fait, je suis devenue une actrice de ma maladie. Ça a changé la dynamique avec mon médecin. Je suis devenue une collaboratrice active. On est dans la même direction." La travailleuse sociale croit aussi que des patients experts amènent les médecins à changer leur pratique.

De son propre aveu, une telle formation aurait pu lui éviter de lourdes conséquences avec lesquelles elle doit maintenant composer pour le reste de sa vie. Si, par le passé, elle n’avait pas pris de mauvaises décisions, France Gervais croit qu’elle n’aurait pas eu besoin d’une prothèse de genou. Au cours de son adolescence, elle a cessé sa médication parce qu’elle arrivait à mieux gérer sa douleur. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que l’inflammation endommage les articulations.