Santé et philosophie

François Flavin - Alice

au Éditions de l’Onde
L’héroïne est une jeune femme de 30 ans qui vit avec des troubles bipolaires.

L’auteur, atteint de la pathologie de bipolarité, après sa formation à l’UDPARA à écrit cet ouvrage de fiction afin de destigmatiser la maladie mentale et pour l’aider à retrouver une vie normale.

François Flavin, Haut-Savoyard d’origine, vit aujourd’hui à Lyon. Après l’obtention d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de cinéma, il se lance dans l’écriture d’un premier roman, Meschacebé, roman d’aventure qui prend place dans la Louisiane française du XVIIIe siècle. Alice est don deuxième roman. Il écrit actuellement un troisième roman. Le secret de Clarisse qui se déroule à Lyon pendant l’Occupation.

Eric Fourneret - Un philosophe à l’hôpital.

Eric Fourneret est philosophe, spécialiste des questions éthiques en matière de santé et de philosophie morale. Il a été membre du groupe de travail (HAS) pour l’écriture de la nouvelle procédure des directives anticipées pour la loi Claeys-Leonetti, et membre de la commission présidentielle sur la fin de vie. Il a reçu plusieurs prix, dont le Prix de thèse Le Monde de la recherche universitaire 2011 pour son livre L’Euthanasie à la croisée des sciences humaines et sociales.
Pourquoi fait-elle toujours débat ? (Puf).

Le contexte de maladie peut très vite polluer la relation entre les personnes. Or, dans la maladie, autrui est indispensable : le malade a besoin du soignant et de ses proches pour être soigné et soutenu ; le soignant a besoin du malade et de ceux qui le connaissent bien pour répondre au mieux à ses besoins ; les proches ont besoin du malade et des soignants dans leur confrontation brutale à la maladie.
Cet ouvrage n’est ni un manuel de philosophie, ni un document scientifique, mais un essai cherchant à décortiquer certaines situations dans la relation de soin qui se révèlent complexes à vivre et à penser.

Eric Fourneret, Un philosophe à l’hôpital, Paris, Lemieux Editeur, 2017, 216 p., ISBN : 978-2-37344-064-5.

Eric Fourneret - Sommes-nous libres de vouloir mourir ? Euthanasie, suicide assisté : les bonnes questions

Les débats français autour de l’euthanasie et du suicide assisté sont en général monopolisés par les partisans et les adversaires radicaux du « droit de mourir dans la dignité ». Eric Fourneret, philosophe spécialisé en philosophie morale et en éthique appliquée, rompt avec cette confrontation binaire des « pour » et des « contre » en posant des questions de fond qui ne se laissent pas trancher si facilement.
Ces questions ont trait avant tout aux visions déterministe et libertarienne de la volonté humaine, mais aussi au rapport complexe entre le choix individuel de celui qui « veut mourir » et le contexte collectif dans lequel s’inscrit ce choix. Les cas de la Belgique et de la Suisse sont analysés, comme celui des États-Unis (notamment l’Oregon), et bien sûr, la pratique française structurée par la loi Claeys-Leonetti. L’ « obsession de la compassion » est critiquée sans concession, tout autant que les dérives qui peuvent mener à une « obstination palliative ».
Sans polémique, cet ouvrage ne plaide que pour une attention envers l’humain dans toute sa complexité.

Eric Fourneret, Sommes-nous libres de vouloir mourir ?, Albin Michel Editeur, 2018, 208 p., EAN : 9782226437112

Eric Fourneret - Choisir sa mort, les débats de l’euthanasie - Puf

Afin de savoir pourquoi l’euthanasie fait toujours débat, il faut analyser la demande personnelle d’euthanasie, sa revendication collective en étant attentif à l’expression et aux situations des gens ordinaires de la vie. Il s’agit d’examiner les différentes positions et les témoignages tout en maintenant l’angle éthique, de montrer que le raisonnement normatif, bien que nécessaire, n’est pas la seule voie possible d’exploration de la situation et du sens de l’expérience morale. Il s’agit alors d’appliquer une éthique descriptive fondée sur l’attention aux intonations et aux expressions singulières. Penser l’euthanasie, ce n’est donc pas seulement raisonner sur ce sujet c’est également entendre et voir ce qui est important dans une situation donnée. L’enjeu de cette réflexion est donc de faire redescendre la problématique sur le sol raboteux de l’ordinaire. La mort y apparaît-elle encore comme la seule réponse possible pour celui qui est empêché de vivre ? Rien n’est moins sûr.

Eric Fourneret, Choisir sa mort, PUF Editeur, 2012, EAN : 9782130594338